BUDO CLUB D'ASNIERES

 

ACCUEIL

ACTUALITES

STAGES

LE SHORINJI KEMPO

TECHNIQUES

LE BUDO CLUB

 

Techniques

 

Techniquement, le Shorinji Kempo s’appuie sur des moyens naturels : percussions, pressions, déséquilibres, projections, etc. et sur une bonne connaissance des points faibles du corps humain.

 

 

 

Les techniques du Shorinji Kempo

 

 

 

Techniquement, le Shorinji Kempo s’appuie sur des moyens naturels : percussions, pressions, déséquilibres, projections, etc. et sur une bonne connaissance des points faibles du corps humain, ce qui permet ainsi de se préparer à être confronté à tous les aspects de sa défense personnelle ou à celle de ses proches afin de réagir en cas d'agression.

 

 

GOHO ou  « méthode dure »

 

Cette méthode comprend les techniques d’esquive, de parade et de contre-attaque sous forme de coups de poings (mains) et de coups de pieds mais aussi de genoux et de tibias pour se défendre d’une attaque à mi-distance.

 

 

JUHO ou « méthode douce »

 

Cette méthode regroupe l’ensemble des techniques utilisées sur une saisie en mettant en œuvre pour se protéger des moyens de pressions, de torsions sur des poings douloureux ou fragiles afin de se dégager, de contrôler ou de projeter l’adversaire.

 

 

L’efficacité du Shorinji Kempo repose sur l’utilisation combinée du GOHO et du JUHO, qui sont étudiés de front. L’un des systèmes n’est pas meilleur que l’autre, mais la combinaison judicieuse des deux permet techniquement des moyens de ripostes complets et adaptés à tous types d’agression.

 

 

 

En plus de ces deux méthodes, le Shorinji Kempo inclut deux pratiques complémentaires :

 

 

SEIHO ou méthode de remise en forme

 

Cette méthode de massage et de manipulation du corps humain permet une remise en forme après l’effort de l’entraînement. Ces massages permettent d’alléger la douleur due à des muscles contractés ou à des articulations trop sollicitées par exemple.

 

Quatre aspects lui sont consacrées:

  • SEIKEI : l'équilibrage des méridiens centraux

  • SEIMYAKU : l'équilibrage des méridiens périphériques

  • SEIKOTSU : l'ajustement corporel

  • KAPPO : les techniques de réanimation

 

CHINKON-GYO ou méditation Zazen


La méditation est le complément indissociable de l’entraînement martial. Il s’agit ici de travailler un contrôle respiratoire et postural afin de rechercher et de développer le calme mental.

 

 

© Budo Club d'Asnières